L’Angora turc : un chat pas comme les autres

D’une blancheur éclatante, il est apprécié pour sa grande noblesse et son élégance. Comme son nom l’indique, il tire son origine de la Turquie, et plus précisément d’Ankara, une ville anciennement surnommée Angora. Il se démarque des autres par un pelage doux et soyeux qui appelle aussitôt aux caresses. En effet, il est difficile de ne pas craquer devant cette race de chat unique.

Certainement la race la plus ancienne

L’origine de cette lignée remonterait depuis le temps de l’ancienne Egypte. À l’époque, les Turcs chérissaient les longs poils de ces chats et leur fourrure. Au 17e siècle, la race fait son apparition en Europe grâce à Pietro della Valle et Nicolas de Peiresc. C’est d’ailleurs la première parmi la famille des poils longs à y mettre ses pattes. Habitués aux chats au pelage court, les Occidentaux étaient alors fascinés par son genre.

Synonyme de luxe un siècle plus tard, elle se fait adopter par les rois de France. Battant le pavé à la cour de Louis XIII et de son successeur, elle leur tenait compagnie. L’Angora turc était aussi devenu une source d’inspiration pour plusieurs peintres avant de sombrer dans l’oubli face à la retombée de nombreux croisements. Cette menace d’extinction a par la suite entrainé une interdiction du gouvernement turc qui proscrit son exportation.

Heureusement, des éleveurs américains redonnent une seconde vie à la race dans les années 60. Elle a alors pu se répandre à travers l’Europe. Reconnue officiellement depuis 1973 par la CFA (Cat Fancier’s Association), elle est également approuvée par la FIF (Fédération Internationale Féline) en 1988. Du haut de ses quelques années d’existence, on peut dire que l’Angora turc est l’ancêtre de tous les chats à poils longs ou mi-longs.

Difficile de ne pas craquer

Le chat Angora turc a tout d’un vrai félin puisqu’il est naturellement très observateur, vif et malin. Instinctif, il a d’autant plus besoin d’une grande liberté et donc ne se sentira évidemment pas à l’aise en étant enfermé. Tout comme un homme, il a de temps en temps et réellement besoin d’indépendance. Malgré son fort caractère cependant, on parle aussi d’un animal de compagnie affectueux. Il sait de plus jouer avec son charme, irrésistible pour certains.

En effet, sa grâce naturelle et sa légère délicatesse en font le chat idéal à adopter. Il a également tendance à s’attacher à son maître. On pourrait alors le surprendre à suivre ce dernier partout ou à lui sauter sur les épaules. Il apprécie par-dessus tout la compagnie. C’est pourquoi il s’intègre sans problème à la vie de famille. Calme, il peut parfaitement s’entendre et vivre aux côtés de ses congénères et des autres animaux.

Par ailleurs, ce chat a tout particulièrement un esprit joueur. Il lui arrive même de s’adonner à ce plaisir avec les enfants auxquels il pourrait s’attacher facilement. Son éducation ne pose pas de souci, à condition d’être quelqu’un de ferme. Facilement domptable, il n’est pas difficile de lui inculquer certaines règles. Un minimum de dressage reste toujours utile cependant pour éviter les débordements. En tout, il a le profil du chat vraiment adorable.